';

La fabrique

 Bio

Frédéric Sabouraud fait des photos, argentiques et numériques. Certaines sont liées à des voyages. D’autres à des paysages ou des rencontres.
Il peint au pastel sec avec les doigts, ceux de la main gauche, comme pour « la Naturelle » (la Naturelle est une passe de muleta qu’exécutent les toréros avec la main gauche).
Il travaille aussi à l’encre et au pinceau. Parfois à l’huile ou à la gouache.
Il écrit des textes : poèmes, essais, aphorismes, nouvelles : « Une autre langue », « Brefs transports », « Idées noires, blanches sou grises ».
Il a réalisé des films – documentaires, fictions, essais notamment La mort du boulanger, Bête noire, Sans faire d’histoire, Adieu.
Il écrit des critiques (notamment aux Cahiers du cinéma, puis à Trafic), des essais, des livres à propos du cinéma (Depardon/cinéma ; L’adaptation ; Abbas Kiarostami, le cinéma revisité ; L’Homme d’Aran de Robert Flaherty, mythe, île et cinéma).
Il donne des cours de cinéma, théoriques et pratiques, à l’université (notamment à Paris 8) et dans des écoles d’art ou de cinéma (HEAD à Genève, FEMIS et ENS Louis Lumière à Paris, ICTV à Cuba, TAIK à Helsinki).
Il a entrepris des recherches sur la notion d’achronologie au cinéma et sur la question de personnage.

Expositions, sélections et diffusions récentes

  • « Multivers 2 », Salon d’Automne, Champs-Elysées, Paris, 2018 : 1 photo.
  • « The Source of life », exposition Aria Sheep et Frédéric Sabouraud, Peintures & photos (une douzaine d’œuvres présentée, encres, pastels, photos), La Maison du Saké, 11 rue Tiquetonne, 75002, Paris, du 17 Janvier au 28 Février 2017.
  • « Night Sky », exposition photo (collective, une œuvre présentée), exposition Galerie NADAR, Minamiaoyama, Minato-ku, Tokyo 107-0062, Tokyo, Japon, du 7 au 19 Juillet 2015.
  • Funi Love Story, film sélectionné dans la compétition de courts métrages au festival Côté court, Pantin, juin 2009.
  • Sans faire d’histoire, film présenté à la Cinémathèque québécoise de Montréal en décembre 2006 et à la Cinémathèque française en avril 2007.
  • Bête noire, film sélectionné au festival Entrevues de Belfort en 1992, au festival Sauve qui peut le court métrage de Clermont Ferrand en 1993, aux Rencontres cinématographiques de Quimper en 1993, au Festival du jeune cinéma de Turin en 1994, diffusé sur Canal +.
  • La mort du boulanger, film sélectionné au festival Cinéma du Réel en 1989 et diffusé sur Arte et Canal+.